• Réponse au soupçon de l’interdiction du mariage de la musulmane avec un non musulman

    Réponse au soupçon de l’interdiction du mariage de la musulmane avec un non musulman 

     

    Pourquoi l’islam autorise au musulman d’épouser  les femmes « kitabiayat » (femmes des gens du livre) et interdit cela à la musulmane ? 

    C’est une bonne question, et la bonne logique incite à la poser, et avant de répondre à cette question on confirme que l’islam a interdit la musulmane d’épouser un non-musulman, Allah exalté a dit : « Et ne donnez pas d'épouses aux associateurs tant qu'ils n'auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu'un associateur même s'il vous enchante » (La Vache 221). 

    L’interdiction du mariage de la musulmane avec un non-musulman est due principalement à ce que la femme suit généralement son mari, et l’homme a d’habitude plus d’influence sur son épouse que la femme sur son époux, ainsi que l’islam est une religion qui a un certain nombre d’objectifs y compris ces deux objectifs : 

    Le premier objectif est : que les gens le connaissent clairement sans confusion ou ambiguïté, une connaissance qui les mène à croire que c’est la vraie religion, pour cela elle a permis au musulman d’épouser une non-musulmane à condition qu’elle soit des gens du Livre, c'est-à-dire une juive ou une chrétienne, car au moins elle croit en Dieu et à la révélation, indépendamment de la nature de cette foi, ainsi, elle est plus proche que d’autre de la compréhension du message de l’islam, surtout lorsqu’elle se marie avec un musulman pratiquant dans ses paroles et dans ses actes, quand elle aperçoit de son mari les mœurs de l’islam et sa bonne conduite, son comportement convenable envers elle comme l’islam a ordonné, cela peut causer sa conversion en islam, mais si elle insiste sur sa religion, c’est son droit, et personne ne peut la forcer à d’autre chose que cela, Allah le Tout-Puissant a dit : « nulle contrainte en religion » (La Vache 256). 

    Le deuxième objectif de l’islam est : de maintenir l’attachement de ses disciples à lui, et donc il ne les expose pas à ce qui aurait un impact sur leur foi en lui, c’est ce que l’islam appelle « la Fitna dans la religion » (l’épreuve ou la tentation dans la religion) Allah exalté dit : «  et la Fitna est plus grave que le meurtre » (la vache 217). 

    Cette épreuve dans la religion prend plusieurs aspects, elle peut être une torture de l’homme musulman qui vise à changer sa foi, et elle peut être comme dans notre cas un mariage avec un homme non musulman, quelle que soit sa religion, et pourquoi le mariage avec un homme non-musulman est une épreuve dans la religion ? car l’homme, comme nous l’avons avancé a d’habitude plus d’influence sur la femme, il se peut que cet époux influence négativement sur sa femme musulmane, une influence qui la pousse à quitter sa religion, ou du moins, le non-engagement à elle et à ses règles, et c’est ce que l’islam ne veut pas pour ses disciples, mais il veut leur offrir l’environnement approprié pour s’engager à ses préceptes, pour cela il a exhorté la musulmane à faire le bon choix même quand elle épouse un musulman, et il l’a ordonnée de choisir celui qui s’engage à sa religion, ainsi que de rejeter celui qui néglige les préceptes de sa religion, tout cela afin que la musulmane reste attachée à sa religion, éloignée de toute mauvaise influence. 

    ==============

      

    texte original en arabe sur rasoulallah.net

     
    « Est ce que la voix de la femme est une "awrah"(chose qu'elle doit cacher)? et l'explication du fait qu'elle a été créée à partir d'une côte incurvée pourquoi l’islam décrit la femme comme étant une « Fitna » ? »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :